Category: Botanique

mars 16th, 2018 by administrateur

Les mystères de l’orange douce de Nice

Lors du bonus du reportage de PrioriTerre qui est consacré à l’association, Jean Corbucci nous transmet la légende (peut-être vraie…) d’une Reine portugaise acoquinée avec un galant Comte de Savoie qui aurait planté sous nos doux rivages le premier oranger doux (Citrus sinensis en latin, Pourtegalié en langue niçoise) au XVIe siècle.

Je préfère les histoires de marins. Ce sont des marins portugais qui ont, les premiers, ramené des orangers doux de Chine. Ces marins connaissaient depuis des siècles les cédrats, les citrons et les orangers amers, ils connaissaient leurs vertus antiscorbutiques et en faisaient pousser en bac à bord. Ils devaient devaient sans doute connaître l’art du greffage et ont multiplié les agrumes dans chaque port.

A l’époque, le Portugal n’était pas un pays d’oliviers et encore moins d’agrumes, c’était un pays de marins-pêcheurs. Les Portugais achetaient de l’huile d’olive et des agrumes made-in-Nice et vendaient aux locaux le stockfish qui devint la spécialité locale l’estocaficada.

La linguistique est très intéressante en matière d’agrumes : en français, italien, anglais et espagnol, on décline un mot d’origine arabe, برتقالة. en niçart, et en turc (portakal) on dénomme le pays qui a importé les premiers orangers doux.

Cet orange a de réelles qualités gustatives, elle est très douce et acidulée. La plupart des orangers ont résisté aux froids sévères des derniers siècles, la ‘Pourtegale’ est donc installée depuis plus de 400 ans dans notre terroir, il serait logique de déposer une AOC (ou une IGP) Orange douce de Nice, non ?

 

Posted in Botanique Tagged with: , , ,